Vacances détente en Loire-Atlantique

J’avais déjà parlé de La Baule et du Pouliguen ici, lorsque que nous y avions séjourné en amoureux et en automne, il y a 6 ans de cela déjà ! Cette fois, c’est en famille et en plein été que nous y sommes retournés, car Monsieur souhaitait emmener notre petit bonhomme là où, enfant, il avait passé toutes ses vacances ! Pendant notre séjour, nous avons logé dans un Airbnb idéalement situé à La Baule-Les Pins, le quartier que je préfère à La Baule (La Baule-Escoublac étant un peu trop guindée selon moi). Nous étions à deux pas des commerces et surtout à 50m de la plage ! Durant cette semaine, nous sommes principalement restés à La Baule : nous avons fait de grandes balades sur le front de mer ainsi que dans les jolies rues bordées d’immenses pins et de magnifiques maisons. A chaque promenade, je m’amusais d’ailleurs à chercher celle dans laquelle nous pourrions nous installer ! (Vous faites ça vous aussi ?) Nous avons également fait quelques escapades dans les villes environnantes. Voici donc un petit récap’ de nos vacances détente sur la Côte d’Amour et de notre petite halte à Nantes sur le chemin du retour !

La Baule

Ce qui est appréciable, de prime abord, lorsque l’on séjourne à La Baule en plein mois d’août, c’est qu’on n’est pas collés les uns aux autres sur la plage, tellement celle-ci est immense ! Nous avons donc fait quelques pâtés de sable avec Flavien, qui a aussi baigné ses gambettes dans l’océan (un peu frais à mon goût !) Nous avons beaucoup marché le long de cette plage pour rejoindre La Baule-Escoublac et dans les ruelles intérieures, charmantes, calmes et protégées du vent. Deux adresses à retenir à La Baule-Les Pins du côté de l’avenue Louis Lajarrige : le Rivage Thalasso & Spa, que j’ai testé pour mon anniversaire, et, la Librairie Lajarrige, où je me suis ruinée en livres jeunesse !

Le Pouliguen

Finalement, nous sommes souvent allés au Pouliguen et notamment sur la promenade qui donne sur le port et qui accueille manèges et terrasses. L’ambiance y est familiale et joyeuse. Flavien s’est pris de passion pour le « mané », comprenez par là, le manège, soit le carrousel ! Au bout de la promenade, on aperçoit la grande plage de La Baule, qu’on peut rejoindre à pieds à marée basse. Deux adresses à retenir au Pouliguen : la boutique éphémère de créateurs Dunes et la jolie boutique de l’hôtel Casa Cosy.

Batz-sur-mer

Il y a 6 ans, lorsque nous avions randonné sur le Sentier des Douaniers, qui court du Pouliguen au Croisic le long de la Côte Sauvage, j’avais déjà beaucoup aimé les paysages de Batz. J’ai été heureuse de les retrouver cet été mais aussi de découvrir la petite plage animée. Il règne ici une atmosphère particulière qui revigore en un instant. Quant à la ville, mignonnette, elle mérite que l’on s’y arrête pour visiter l’église Saint-Guénolé ou pour monter dans sa tour et admirer un des plus beaux panoramas de la région. Une adresse à retenir à Batz : la Biscuiterie Saint-Guénolé, où tout est fait artisanalement et sur place ! (Les galettes sont même encore chaudes quand vous les achetez !)

Guérande

Nous avons profité d’une météo frisquette pour nous rendre dans la cité médiévale de Guérande. Si la ville est vraiment jolie et typique avec ses remparts et ses maisons en grosses pierres, j’ai trouvé qu’elle était un peu trop envahie par les vacanciers et les boutiques à touristes. Nous nous sommes donc éloignés des rues bondées pour profiter de quelques ruelles paisibles, où Flavien a pu gambader librement !  Deux adresses à retenir (tout de même) à Guérande : la crêperie La Flambée, où nous nous sommes régalés, et, l’atelier-boutique NO & YUS, où j’ai craqué pour un bon nombre d’articles de papeterie et de déco sérigraphiés.

Nantes

Nous avons donc conclu notre séjour en Loire-Atlantique par une halte de deux jours à Nantes. Contrairement à Monsieur, je ne connaissais pas du tout la ville et j’avoue avoir beaucoup aimé l’effervescence culturelle qui l’anime. Lors de notre premier après-midi sur place, le jour de mon anniversaire, nous avons été voir les célèbres Machines de l’île. Flavien a beaucoup rigolé devant le Grand Eléphant qui nous arrosait allègrement et a adoré escalader les marches du Carrousel des Mondes Marins, dans lequel nous avons fait un manège en famille. Un manège hyper bien pensé d’ailleurs, où tout est fait – accueil compris – pour nous mettre dans l’ambiance. Bref nous avons passé un très bon moment sur cette île hors normes. Le lendemain, nous avons rejoint un ami et fait une grande balade-découverte dans la ville. Nous avons souvent suivi la ligne verte du Voyage à Nantes pour apercevoir les installations artistiques disséminées dans toute la ville. Nous sommes ainsi allés voir l’île Versailles et les bords de l’Erdre, le Jardin des plantes, la rue Maréchal-Joffre et ses automates, le Château des ducs de Bretagne et son Paysage glissé, l’habitation Micr’Home, le Passage Pommeraye et enfin la vue à 360° sur la ville depuis le Nid. Ce fût une belle manière d’appréhender la ville et de boucler nos vacances !

Et puis nous sommes rentrés chez nous ! Ces dix jours nous ont fait beaucoup de bien, nous avons eu l’impression de prendre le temps de vivre surtout. Voilà pourquoi, sans doute, j’avais envie de partager ici ces quelques souvenirs de vacances. J’espère que cette carte postale vous aura plu !

Plus d’infos sur le site officiel du tourisme en Loire-Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.