Two days in London #2

P1010492

Pour ma toute première escapade londonienne en solitaire, j’avais décidé de bien remplir ma première journée, qui a effectivement été riche en découvertes au fil des miles que j’ai parcourus, et de me programmer une seconde journée plus light, pour prendre le temps de flâner dans trois quartiers emblématiques de Londres. Et j’ai plutôt bien fait vu les courbatures que j’avais à mon réveil le deuxième jour ! L’emplacement de mon hôtel, le Queen’s Park Hotel (au très bon rapport qualité/prix : 66€ la nuit + le petit déjeuner) était idéal : en face de Hyde Park et à 2 minutes de la station de métro Queensway sur la Central line. Mais aussi à 10 minutes à pied du quartier que je voulais voir absolument, Notting Hill ! Et si j’ai eu bon espoir devant le soleil pâle du matin, contrairement à la veille, c’est bien le gris qui a marqué ma deuxième journée londonienne ! Suivez-moi quand même !

J’ai débuté ma vadrouille du jour à Notting Hill donc, dans les rues très calmes bordées de maisons géorgiennes. J’ai été étonnée de voir que les façades immaculées servaient en fait à cacher des bâtisses en briques !

J’ai marché le long de la fameuse Portobello Road en m’arrêtant devant les habitations aux couleurs pastels. Autrefois une population aisée côtoyait ici les petits métiers. Aujourd’hui les boutiques et les bars ont envahi l’artère principale de ce quartier bobo. Et si je n’ai pas pu goûter à l’atmosphère du Portobello Market, je me suis consolée devant The Notting Hill Bookshop, qui a servi de décor au film Coup de foudre à Notting Hill : mythic !

J’ai aussi croisé nombre de rues aux façades colorées où il régnait une agréable quiétude. Ma promenade s’est achevée sur Westbourne Grove, où les boutiques chics ont pignon sur rue.

P1010614

J’ai rejoint le centre de Londres en empruntant le bus 390. J’étais comme une enfant à l’idée de monter dans un bus à impérial ! J’ai traversé le quartier de Soho pour rejoindre sous une pluie battante, Covent Garden.

J’étais passée devant Covent Garden la veille au soir et j’avais été intriguée par cette architecture à la Disneyland ! Sous la grande halle de fer et de verre datant des années 1830, desservie par des galeries à arcades, le jardin potager de Westminster Abbey et le marché de primeurs d’antan ont laissé place aux boutiques (notamment de thé : et dire que je n’en n’ai pas ramené ! Damn !), stands d’artisanat, cafés et restaurants.

J’ai pris la Northern line pour me rendre dans le quartier branché de Camden Town. La balade n’a pas été aisée, car une petite tempête faisait rage ! Je me suis réfugiée dans quelques uns des six marchés que compte le quartier. Le Stables Market qui est spécialisé dans les objets vintage (alors que les autres vendent des articles plutôt hippies !) y est singulier car il a pris ses quartiers dans d’anciennes écuries.

P1010709

J’ai remis le nez dehors lors d’une belle éclaircie et j’ai pu contemplé les devantures extravagantes de Camden High Street, qui abritent nombre de boutiques de tatouage et de piercing. So eccentric !

P1010748

Avant de reprendre l’Eurostar, j’ai eu envie d’aller faire un tour à la British Library, qui se trouve à deux pas de la gare de Saint Pancras. J’ai été impressionnée par l’immensité du lieu : il faut dire que la bibliothèque fait 112 000 m2 sur 14 niveaux ! Les chefs d’œuvres qu’elles conservent sont exposés dans la Sir John Ritblat Gallery (où pour une fois j’ai respecté l’interdiction de photographier !). J’ai pu y admirer textes sacrés, manuscrits enluminés, partitions de musique et j’en passe ! J’ai surtout été hypnotisée par le manuscrit d’Alice’s Adventures in Wonderland de Lewis Carroll ! Et la tranquillité du lieu m’a invitée à y rester encore un moment pour déguster un café à l’ombre de l’immense collection de livres du hall d’entrée.

Il a enfin été temps pour moi de quitter Londres, le cœur lourd ! En deux jours, j’ai eu la chance de la voir par tous les temps et de ressentir les différentes atmosphères de la ville ! Je suis réellement tombée sous le charme de la capitale britannique et je n’ai qu’une envie désormais : y retourner ! Et comme il me reste quelques pounds, j’y suis bien obligée, isn’t it ?!

P1010791

Photos bonus : quelques clichés so british !

P1010213

2 commentaires sur “Two days in London #2

  1. Eh eh … comment ne pas tomber sous le charme de Londres ??? Le marché de Portobello est sympa mais il y a beaucoup de monde, c’est peut-être pas plus mal que tu soies allée dans le quartier en semaine. Je ne suis jamais allée à la British Library, ça a l’air impressionnant ! Camden c’est à voir une fois mais je trouve ça trop touristique maintenant …

  2. Et bien, je suis moins triste de ne pas avoir vu le Portobello Market depuis ton commentaire, Argone ! C’est vrai, j’ai adoré arpenter les rues de Notting Hill quasi désertes ! Quant à Camden, effectivement je ne pense pas que j’y retournerai tout de suite. Ce n’est pas trop mon univers ! La British Library en revanche est à voir : aucune excuse, on peut y passer vite fait avant d’attraper son Eurostar !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.