Les jolies découvertes #14

Ouh la la, plus d’un mois sans écrire par ici ! C’est qu’il fallait que je me remette du baptême de mon fils, que je me rachète un appareil photo suite au décès du précédent (noyé dans de la bière, RIP), et que je revienne revigorée de nos vacances de début octobre dans le Finistère (l’article de blog qui suivra celui-ci y sera d’ailleurs consacré !). Me revoilà donc avec de jolies découvertes, qui fleurent bon le cocooning !

Wecasa

Ravie de la pause chouchoutage que je me suis offerte grâce à Wecasa, juste avant le baptême de Flavien. Sur le site ou sur l’application, on peut réserver différents services à domicile en quelques clics : beauté, coiffure, massage, ménage-repassage. Pour ma part, j’avais choisi une manucure semi-permanente et un massage des épaules, le tout pour 50€ (prestation offerte par la marque). Une esthéticienne est donc venue chez moi à la date et à l’heure que j’avais choisies sur le site et elle a réalisé ces prestations en une petite heure ! Une heure de détente absolue (surtout pendant le massage sur fond de musique douce) ! J’ai été enchantée par la rapidité et la facilité de la prise de rendez-vous offerte par Wecasa et par la prestation de qualité qui a suivie. Je pense que je referai appel à Wecasa avant d’autres belles occasions ou juste pour me faire plaisir, tiens !

Le rooftop de l’Hôtel Marignan-Champs-Elysées

Ravie d’avoir profité avec Laura (Les Carnets de Lauralou) d’un tout dernier rooftop avant l’arrivée de l’automne. Même si le soleil n’avait pas décidé d’être de la partie, nous avons savouré la magnifique vue qui s’offrait à nous, mais aussi les délicieux fromages qui nous ont été servis. (Ai-je besoin d’en dire plus si je vous dis : burrata à la truffe ?!) Le tout autour d’un spritz pamplemousse bien frais ! Evidemment, pour tout cela, il faut un petit budget, mais les lieux et les mets valent le détour. (Le rooftop rouvrira maintenant aux beaux jours, mais la burrata est toujours à la carte du bar de l’hôtel ! Je dis ça…)

L’Atelier des Lumières

Intriguée par l’Atelier des Lumières et son parcours immersif dédié à la scène artistique viennoise en général et à Gustav Klimt en particulier, où j’ai été invitée début septembre avec ma petite famille. Si l’expérience a beaucoup plu à Monsieur – qui ne s’intéresse pas trop de prime abord à l’art pictural -, j’ai quant à moi été partagée. J’ai apprécié les effets visuels mais, en tant qu’ancienne historienne de l’art, je me suis surtout rendu compte que je restais attachée et sensible aux œuvres originales exposées dans les musées. Pour autant, le spectacle est une jolie introduction à l’œuvre de Klimt et à celle de Friedensreich Hundertwasser, même si les projections sont un peu « fouillies » selon moi. Et il faut dire aussi que j’ai beaucoup aimé regarder mon fils évoluer dans ces grands espaces et ces jeux de lumière !

La Maison du Chocolat

Enchantée par la pause gourmande que je me suis offerte pendant l’organisation du baptême de Flavien, en me rendant à la présentation des collections 2018/2019 de la Maison du Chocolat. J’y ai notamment découvert la collection de Noël « Au filtre des rêves » imaginée par Nicolas Cloiseau. Une collection, douce, poétique et bien sûr gourmande. Pour exemple, la « Bûche Rêve d’ailleurs » est composée d’une mousse au chocolat pur Brésil et de dés d’ananas infusés d’épices sur un lit de biscuit à la noix de coco : miam ! Les coffrets emblématiques de la marque – garnis des meilleurs chocolats que j’ai jamais goûtés ! – ont été désignés cette année par Victoria Roussel.

La brosse FURflex de Furminator

Très satisfaite de la brosse FURflex de Furminator, que j’ai pu tester au retour de nos vacances d’été, en partenariat avec la marque. Cette brosse de compet’ – le modèle que j’ai utilisé est adapté aux chats de grande taille – est parfaite pour mes chats à poils longs ! La preuve, après seulement deux passages sur les pelages de Dino et Eikichi, j’aurais pu commencer à me faire un pull ! En quelques mots, cette brosse incurvée en acier inoxydable épouse la silhouette de l’animal, lui assurant un grand confort tout en maximisant l’élimination des poils morts. La lame en inox atteint alors le sous-poil pour retirer en toute sécurité les poils morts sans endommager le pelage ni risquer de couper ou d’irriter la peau. Et c’est fou la quantité de poils morts que peut avoir un chat sur le dos !

J’espère que vous aurez apprécié mes découvertes, qui me semblent assez en phase avec la saison automnale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.