Une virée Art nouveau chez Maxim’s

Qui parmi vous savait que l’un des restaurants parisiens les plus réputés abritait une collection impressionnante d’Art nouveau ? Le Maxim’s, redécoré dans le style Art nouveau à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900, est pourtant un bel écrin pour cette « Collection 1900  » que le propriétaire actuel, Pierre Cardin, a accumulé depuis près de 65 ans. Sur les trois étages supérieurs de cet immeuble classé aux Monuments historiques, il a ainsi recréé l’appartement d’une courtisane du début du siècle. Bon j’avoue, je n’avais moi-même pas eu vent de l’existence de cette collection privée et j’ai été ravie de la découvrir grâce aux Virées Urban Pulse (voir plus bas), lors d’une soirée spéciale, en compagnie de 16 autres chanceux (dont une chanceuse tirée au sort ici même) !

Continue reading »

Chagall entre guerre et paix

J’en ai mis du temps à me décider à aller au musée du Luxembourg voir cette exposition ! Je vous en parle donc, alors qu’elle fermera ses portes dans quelques jours, le 21 juillet plus précisément. Une belle expo, qui me laisse tout de même un peu sur ma faim. J’aurais voulu en voir et en découvrir plus sur Marc Chagall et son univers onirique. Pourtant, le parcours chronologique et la muséographie sont à la hauteur. Et pour une fois je peux illustrer ma petite visite guidée par des photographies autorisées – seules quelques œuvres n’avaient pas le droit d’être photographiées. Enfin une politique intelligente (merci la Réunion des musées nationaux !) Continue reading »

L’Art nouveau / Tamara de Lempicka

On peut dire que mes rapports avec la Pinacothèque sont plutôt tendus. Souvent appâtée par leurs expositions, j’en suis ressortie plus d’une fois un peu déçue ( cf l’expo Hiroshige – Van Gogh). Mais, à mon grand étonnement, j’ai été cette fois véritablement ENCHANTÉE par les DEUX expositions s’y tenant jusqu’au 8 septembre 2013 : L’Art nouveau, la Révolution décorative et Tamara de Lempicka, la Reine de l’Art déco. De belle mises en espace, des accrochages pertinents, des présentations hyper intéressantes, et j’en passe ! J’ai passé un – je dois l’avouer – merveilleux moment ! Même si pour prendre des photos (interdites pour changer), il m’a fallu me jouer des gardiens (qui n’ont pas du croiser le chemin de mon amie l’amabilité !) Petite visite guidée des expositions…

Continue reading »

Edward Hopper #2

Il y a un petit moment déjà, je vous faisais ici une petite introduction à l’art d’Edward Hopper avant la grande rétrospective du Grand Palais. Ça faisait bien deux ans que je l’attendais avec impatience ! J’ai dû patienter encore un peu avant de voir toutes ces œuvres en vrai car, à mon grand étonnement, l’exposition a eu un tel succès qu’elle a a engendré des heures de queue pour les pauvres fous qui n’étaient pas munis des précieux coupe-files, billets qui se sont fait rares assez rapidement ! A moins d’un mois de la fin de l’exposition, je peux enfin vous en parler.

Continue reading »

Berenice Abbott, photographs

Expo photo, expo au Jeu de Paume, expo qui n’a plus cours… Comme un air de déjà vu ici, non? Et encore UNE artiste du XXe siècle. Qui réalise des portraits. Qui aime et photographie New York. Et l’Amérique rurale aussi. Et une photographe américaine, encore. Oui mais Berenice Abbott!

Continue reading »

Edward Hopper #1

Retour aux fondamentaux artistiques. Cette fois-ci, je ne vais pas vous faire un compte-rendu de sortie. Je vais plutôt vous donner rendez-vous. Rendez-vous avec un artiste que j’aime très très beaucoup et qui va envahir le Grand Palais à partir du 10 octobre 2012. Edward Hopper (1882-1967). (Oui, c’est important les dates!) .

Continue reading »

Diane Arbus

En arpentant les couloirs du métro, les affiches de l’exposition rétrospective consacrée à Diane Arbus, au Jeu de Paume, m’ont intriguée. Ne connaissant pas le travail de cette photographe du XXe siècle, je suis allée le découvrir en dilettante. (Je vais vous en parler au passé, l’exposition n’a plus cours!)

Continue reading »

Metropolis


Il parait que si l’on n’a pas vu Metropolis, on ne peut pas parler de cinéma.

Même si je n’ai pas accroché à la trame du film de Fritz Lang, qualifié de chef d’œuvre dès sa sortie en 1927, il faut reconnaître qu’esthétiquement, c’est un beau film.

Continue reading »

Edvard Munch, l’œil moderne

Edvard Munch. On ne sait pas bien comment prononcer son nom : Münch, Mounck ?

Toujours est-il que l’exposition qui a lieu en ce moment au Centre Pompidou et qui est prolongée jusqu’au 23 janvier 2012 vaut le coup d’œil. Edvard Munch, l’œil moderne, c’est d’ailleurs son titre.

Continue reading »